0/5

0 avis

Corps emmêlé (Le)

Lafont, Catherine. Metteur en scène ou réalisateur | Denard, Sarah. Metteur en scène ou réalisateur

Edité par Association Fil Rouge. France

Le corps emmêlé traite de la résilience : elles s'appellent Aouda, Suzana, Needa, Joséphine, et toutes ont été victimes de violences. Elles racontent leur démarche de reconstruction, se livrent malgré les souffrances du passé encore présentes. En témoignant, elles prouvent qu'il est possible de retrouver une liberté perdue, de vivre à nouveau. Aouda a subi les violences d'un mari qui l'a enfermé pendant 37 ans. Suzana est née à Sarajevo, au coeur de l'ex-Yougoslavie. Elle fuit son pays en guerre à 15 ans pour trouver refuge en France. Nedda proclame son indépendance et sa liberté haut et fort et s'expose malgré les regards réprobateurs et la morale de sa communauté. Joséphine a été "placardisée" et licenciée à cause de sa couleur de peau. Leur point commun est qu'elles ont toutes entamé une démarche de reconstruction en empruntant différents chemins. Certaines se sont engagées dans des associations, d'autres ont dû entamer des démarches judiciaires. Aujourd'hui elles se sentent à nouveau fortes, même si les séquelles sont encore là, elles ne se considèrent plus comme victimes. Ce film documentaire leur donne la parole. Leurs témoignages sont ponctués de séquences d'animation réalisées en atelier avec les femmes. Ces passages sont une expression onirique de leur résilience, plus poétique et distanciée. Ce film parle du parcours de femmes qui se sentent à nouveau fortes, même s'il ne peut être question d'effacer les souffrances passées.

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs